INFORMATIQUE SANTÉ

 

 

LISTE DES ATELIERS

Le Colloque Informatique Santé propose une série d’ateliers de formation en tandem où la co-animation est encouragée. Ces ateliers formeront un espace pour échanger sur la gestion et le leadership de projets d’innovation.

 

Atelier 1-1 : Les défis de l’implantation pratique de l’IA dans les processus organisationnels des établissements de santé :  L’expérience de Logibec
► Salle D1 | 11h00 à 12h00

Alexandra Constant, coordonnatrice, développement de solutions d’IA, Logibec

Alex Lancu, vice-président intelligence artificielle et mégadonnées, Logibec

L’IA offre de nombreuses perspectives de progrès pour tous les secteurs de l’économie et le domaine médical n’y échappe pas. Cependant, pour les gestionnaires et le personnel de la santé des CIUSSS et CISSS du Québec, l’intégration et l’utilisation concrète d’outils d’IA dans leur quotidien en est qu’à ses débuts. Plusieurs étapes sont à franchir au-delà du développement et de la validation d’un modèle IA pour assurer l’adoption de l’outil d’intelligence et atteindre les bénéfices visés.

La solution Réadmission IA détermine avec précision le risque qu’un patient soit réadmis en soins de courte durée dans les 45 jours suivant son congé à l’hôpital. C’est en repérant les patients à haut risque lors de leur hospitalisation que les équipes de soins peuvent planifier avec efficacité leur sortie et adapter de manière appropriée leur plan de congé en fonction des risques avant qu’ils ne quittent l’établissement pour éviter la réadmission.

Logibec partage avec vous la démarche d’implantation de la solution Réadmission IA dans le processus de planification des départs.

 
 

Atelier 1-2 : 
L’intégration des données préhospitalières dans le réseau de la santé, fiction ou réalité?
► Salle F | 11h00 à 12h00

Christian Shooner, chargé à l’assurance qualité des SPU, CIUSSS MCQ

Jean-François Lupien, responsable des services préhospitaliers d’urgence, CIUSSS MCQ

Martin Roy, spécialiste en procédés administratifs, DRI CIUSSS MCQ

Actuellement, nous cherchons de plus en plus à optimiser les processus afin de réduire les coûts d’opération. Bonne nouvelle, les services préhospitaliers d’urgence du CIUSSS MCQ sont maintenant prêts à partager les informations préhospitalières avec les hôpitaux afin de participer à cette optimisation.

Découvrez comment et pourquoi l’informatisation complète des services ambulanciers, jumelée à la production de données fiables et contemporaines, sera profitable aux centres hospitaliers et pour le réseau de santé. Fiction ou réalité?

 

 

Atelier 1-3 : L’écosystème de l’imagerie médicale
► Salle D3 | 11h00 à 12h00

Ibou Ndiaye Fall, chef de service, RID Laval-Sherbrooke

L’imagerie médicale est formée d’un écosystème complexe. Au cours des dernières années, la portée du répertoire d’imagerie diagnostique (RID) a beaucoup évolué et offre des possibilités encore méconnues par le réseau : de la modalité au système Pacs, en passant par le DSQ et jusqu’au portail patient, l’imagerie s’est démocratisée.

Découvrez les différents éléments qui composent l’écosystème du RID et les effets positifs que cela engendre sur la gestion de qualité afin de permettre aux cliniciens de poser le bon diagnostic et aux patients de devenir partenaire avec les équipes de soins. 

 

 
 

 

 

 

Atelier 1-4 : Transformez efficacement la collaboration dans le réseau de la santé
► Salle Cogeco VIP | 11h00 à 12h00

Mario Lafond, conseiller en stratégies TI, Microsoft

Sylvain Cadoret, directeur de comptes, Microsoft

Conçu pour accompagner le développement d’une collaboration moderne au sein des organisations, la plateforme collaborative Microsoft Teams offre un environnement numérique dans lequel toutes les équipes peuvent communiquer en temps réel, en groupe ou en un -à-un, et partager des fichiers via une interface fiable et sécurisée. Microsoft Teams permet d’atteindre de nouveaux sommets de collaboration grâce à un lieu dédié à la création et la prise de décisions d’équipe. Teams offre un espace de travail partagé polyvalent pour les discussions, les réunions, le partage de fichiers et l’utilisation des applications professionnelles.

Découvrez, lors de cet atelier, comment héberger des audioconférences et des visioconférences sur le web avec des personnes internes ou externes à votre organisation, en bénéficiant de fonctionnalités telles que l’aide à la planification, la prise de notes, le partage de bureau, le chargement de fichiers et la messagerie instantanée.

 

Atelier 2-1 : 
Carnet Santé Québec : De quoi s’agit-il et à quoi doit-on aspirer ?
► Salle Cogeco VIP | 13h30 à 14h30

Guy Paré, docteur en philosophie, titulaire de la Chaire de recherche en santé connectée HEC Montréal

Antoine G.-Ouimet, M.Sc., agent de recherche, Chaire de recherche en santé connectée HEC Montréal

L’engagement des citoyens et des patients dans les organisations et les réseaux de santé fait l’objet d’un intérêt grandissant au Québec comme ailleurs dans le monde. C’est dans cet esprit que le Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, à l’instar de la Nouvelle-Écosse, de la Saskatchewan et de l’Alberta, a conçu et mis à disposition de la population le Carnet Santé Québec. Le Carnet Santé Québec est une plateforme web qui permet à toute personne disposant d’une carte d’assurance maladie d’accéder à ses propres informations de santé. Ce système a pour but d’accroitre l’autonomie des individus et d’en faire des acteurs engagés dans leur santé.

Cette vision d’un système où le patient est mieux intégré et participatif est partagée par plusieurs systèmes de santé modernes ailleurs dans le monde dont ceux de l’Australie, du Danemark, de l’Estonie, de la Finlande, de la France, de l’Islande, de la Norvège, de la Suède et de Singapour. Les résidents de ces pays ont tous accès à leurs informations de santé via un dossier de santé personnel (DSP). L’objectif de cette conférence consiste à présenter puis à comparer une dizaine d’initiatives de DSP ailleurs au Canada et dans le monde afin de soutenir la réflexion et la démarche entourant le développement futur du Carnet Santé Québec.

 


Atelier 2-2 : 
La révolution de l’IA en médico-administratif : la numérisation des activités médicales, c’est beaucoup plus que la liste de garde
► Salle D3 | 13h30 à 14h30

Patrice Gilbert, président-directeur général, PetalMD

La numérisation complète de l’offre médicale est devenue une condition essentielle à l’augmentation de la productivité des équipes interprofessionnelles et à la sécurité des patients.

Pourquoi les établissements de santé innovateurs priorisent-ils ces projets? Comment cette transformation numérique peut-elle devenir un acquis et une fondation sur laquelle d’autres transformations pourront venir s’appuyer? En quoi la numérisation complète de l’offre médicale améliore-t-elle la sécurité des patients? Quelles perspectives cette technologie offre-t-elle en matière d’intelligence artificielle dans le domaine médico-administratif?

Au cours de cet atelier, le PDG de PetalMD répondra à ces questions en citant des exemples concrets de projets technologiques déjà déployés ici, au Québec, ainsi qu’au Canada et en Europe.

 

 

 

 

 

Atelier 2-3 : Amélioration des soins aux patients grâce à l’informatisation des services préhospitaliers d’urgence
► Salle F | 13h30 à 14h30

Pierre Guérette, m.d., directeur médical national des SPU, Ministère SSS

François Parent, m.d., directeur médical régional des SPU, CIUSSS MCQ

De l’appel 911, aux soins prodigués jusqu’au maintien de compétence des paramédics, l’intégration informatisée de chaque étape du processus permet de générer des données contemporaines permettant de suivre et d’apprécier chaque intervention au sein des services préhospitaliers d’urgence. 

La collecte statistique permet de mettre en lumière les forces et les faiblesses du réseau. Elle permet aussi l’appréciation individuelle de la qualité de l’acte et le suivi formatif des paramédics. Le partage par la décentralisation de la donnée et son accessibilité à chaque intervenant par l’entremise d’un portail Web permet les correctifs simultanément et à grande échelle. Cette approche a confirmé pouvoir améliorer l’exécution conforme des protocoles ambulanciers et la qualité globale des soins offerts à toute une population.

Constatez comment l’expérience de la plateforme informatique supportant un programme de qualité implanté au CIUSSS MCQ va influencer l’avenir des services préhospitaliers d’urgence dans la plupart des régions du Québec.

 
 

Atelier 2-4 : 
La feuille sommaire hospitalisation : un outil pour structurer la documentation clinique du médecin
► Salle D1 | 13h30 à 14h30

Hélène Frégeau, Inf. B. Sc., spécialiste Activités cliniques et responsable de l’intégration clinique, DTIT, CHUM

Liliann Bérubé Thibeault, m.d., R4 en médecine interne générale, CHUM

La feuille sommaire hospitalisation (FSH) englobe les bonnes pratiques médicales prônées par le Collège des Médecins. Ainsi, elle permet d’avoir un regard rapide de l’état de situation du patient. Néanmoins, qu’en est-il de son accessibilité, du délai de complétion et de sa valeur tant pour le corps médical que pour le patient?

Au cours du printemps 2019, les directions cliniques et informatiques du CHUM ont pris la décision d’informatiser une nouvelle feuille sommaire en y ajoutant une composante communication avec l’équipe des archives. Ce faisant, le CHUM a atteint les objectifs suivants : améliorer la communication entre les médecins et les archivistes; rendre la FSH toujours disponible et accessible à partir du dossier clinique informatisé OACIS; avoir une vue d’ensemble des FSH en cours et à signer; et accélérer la communication avec les partenaires externes (médecins de famille, établissements).

 

 

 
 
 

Atelier 3-1 : 
La transformation numérique ou le mythe du « brancher et utiliser »
► Salle F | 15h15 à 16h15

Anne Nguyen, coordonnatrice Hôpital numérique, Institut de Cardiologie de Montréal

L’émergence de nouvelles technologies permet à l’Institut de Cardiologie de Montréal, via sa transformation numérique, d’être créatif, audacieux, imaginatif, novateur. Tous ces qualificatifs recouvrent en fait le travail acharné d’une équipe qui cherche à concevoir des solutions intelligentes et viables; qui surfe sur l’impossible pour allier technologies et besoins cliniques; qui vise l’excellence, la qualité et l’efficience dans ses pratiques et ses processus. Non pas une équipe de « geeks » axés sur la technologie pour la technologie, mais de personnes axées sur la technologie au service et dans l’intérêt du patient, de sa sécurité et de son bien-être.

Dans le monde de la santé, le « brancher et utiliser » est comme Nessis. Un mythe aussi sympathique que tenace, surtout lorsque nous parlons d’interopérabilité de systèmes, de partage et d’échange de données biomédicales entre les appareils et les dossiers de soins ou le dossier clinique. Patient Connect (Enovacom), un projet phare de l’hôpital numérique, est l’un des projets qui contribuera à déconstruire le mythe. Une interface qui se situe entre l’application spécialisée des soins intensifs et les données générées par les appareils biomédicaux. Des données qui serviront à alimenter automatiquement le dossier de soins SI, élimant ainsi la saisie manuelle des informations et les erreurs pouvant s’y associer. Le succès de ce projet nous permet d’envisager des cas d’applications cliniques plus avancés; de quoi réjouir notre équipe, toujours à l’affut du « un peu plus haut, un peu plus loin ».

 

 
Atelier 3-2 : Faire face à l’avenir par la construction d’un écosystème de partenariats en santé
► Salle D3 | 15h15 à 16h15

Patrick Charbonneau, vice-président produits, AlayaCare

Les patients sont mieux pris en charge lorsque les équipes soignantes travaillent en tandem, et l’un des principaux défis actuel en santé consiste à contrer la fragmentation des soins qui impact cette association transparente entre les équipes. Comment le numérique peut-il favoriser la continuité, la coordination et l’intégration des soins dans le quotidien? La solution s’apparente-elle au développement d’un écosystème de partenariats entre les hôpitaux, le réseau de la santé ainsi que les fournisseurs de logiciels et d’applications? La racine de cet écosystème n’est-il pas l’API pour faciliter l’interfonctionnement entre la gestion du cycle de vie; la connexion et la planification des ressources d’entreprises (Enterprise Resource Planning); la gestion des systèmes de ressources humaines; l’ordonnancement; le suivi à distance des patients; les dossiers médicaux électroniques, et « l’Internet des objets » (Internet of Things)

Dans cette présentation, découvrez différents API spécifiques au secteur de la santé, leur intégration dans des établissements de santé d’envergure et leur interopérabilité avec d’autres systèmes informatiques.

 

 

Atelier 3-3 : 
Protéger le patient contre les cyberattaques: le défi des prochaines décennies
► Salle Cogeco VIP | 15h15 à 16h15

Xavier Trépanier, spécialiste en cybersécurité chez Palo Alto Networks, en collaboration avec Micro Logic

Les cyberattaques sur les objets médicaux interconnectés (IoMT) et les réseaux hospitaliers constituent une menace réelle et croissante. Comment pouvons-nous protéger et remédier aux attaques potentielles ciblant les IoMT, les dossiers patients et les patients eux-mêmes?

La nouvelle réalité médicale et l’obsession de l’accès en temps réel à l’information nous portent à changer nos habitudes et notre façon de voir la cybersécurité. Les nombreuses plateformes, les équipements connectés et l’interconnexion des départements et établissements complexifient l’approche à la cybersécurité. Les techniques d’attaques sont de plus en plus complexes et donc plus difficiles à détecter.

Faites part de vos préoccupations et découvrez, lors de cette présentation, diverses stratégies pour protéger le patient d’aujourd’hui et de demain contre les cyberattaques.

 

 

 

 

 

Atelier 3-4 : Comment le numérique a permis la réussite d’un projet clinique concret à l’urgence : la réorientation à dans le CIUSSS du Nord-de-L’Ile-de-Montréal
► Salle D1 | 15h15 à 16h15

Alexandre Messier, m.d., CCMF (MU), Urgentiste Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal, médecin conseil CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

Le milieu des urgences au Québec est en détresse depuis plusieurs années. L’encombrement est causé par de multiples problématiques dont la présence de patients ayant des plaintes non-urgentes. Les solutions pour régler cet aspect ne sont pas simples et un des moyens suscitant le plus d’espoir est la réorientation des patients du triage de l’urgence vers les cliniques de première ligne. La littérature mondiale tente, depuis plusieurs années, de trouver la bonne recette pour mettre sur pied un système de réorientation ayant de l’impact au niveau de l’engorgement mais surtout étant sécuritaire pour les patients.

Depuis 2015, un projet innovant de réorientation au CIUSSS Nord-de-L’Île-de-Montréal attire l’attention avec des résultats surprenants et reproductibles. Pour la première fois, un outil numérique, basé sur les besoins cliniques, a été conçu pour un projet de ce genre et permet l’inclusion de critères de pertinence médicale. Selon l’avis de tous, cette solution « cloud » est un facteur de succès important de l’initiative. Comment cela a-t-il été possible dans un environnement aussi hostile que l’urgence ? Comment du personnel surchargé, dans des conditions stressantes, ont-il accepté d’utiliser une nouvelle plateforme ? Comment l’outil a permis de lier les urgences et les cliniques de son territoire, 2 entités si difficiles à coordonner? Venez trouver réponses à ces questions et découvrez les bénéfices du projet pour le patient et le système de santé.